Financer la construction de sa maison individuelle

financer la construction de sa maison individuelle

Faire construire sa maison individuelle est un projet qui vous mobilisera tant sur sa préparation, son suivi et sa réalisation, que sur le plan financier. Il convient donc de démarrer en ayant quelques notions sur les différentes étapes que vous rencontrerez au fur et à mesure que votre projet prendra forme.

  • Déterminer son budget

Il indispensable de déterminer son budget et de connaitre sa capacité d’emprunt en effet après avoir calculé votre enveloppe de crédit, il faut connaitre le coût prévisionnel de chaque poste de construction que vous serez devrez financer afin que votre construction soit conforme à vos attentes et parfaitement achevé. Il faut savoir qu’une fois le plan de financement arrêté le montant du prêt mis en place ne sera pas extensible d’où l’importance de bien connaitre sa capacité de remboursement et d’anticiper d’éventuels dépassement de votre budget sur certains postes.

Si vous êtes primo accédant, votre construction devra respecter plusieurs normes (notamment celles des bâtiments base consommation BBC) pour être éligible au prêt à taux zéro pour une construction.

  • Comment choisir son terrain ?

Votre terrain devra être constructible et vous opterez entre un terrain isolé ou bien un terrain en lotissement. L’achat d’un terrain en lotissement présente plus de facilitées dans la mesure où ce dernier est déjà borné et parfois viabilisé. Pour l’achat d’un terrain isolé il faut s’armer de patience pour trouver celui qui vous conviens et être vigilant sur de nombreux points. A ce titre une étude de sol est un incontournable dans la mesure où c’est le terrain qui va soutenir la construction il vaut mieux en connaitre la nature avant d’entreprendre ses travaux. Lors de l’avant contrat pour l’achat de votre terrain vous pouvez faire stipuler une clause qui vous permets de vous libérer de l’achat si le terrain était après étude de sol impropre à la construction ou qu’une contrainte d’urbanisme vienne empêcher l’aboutissement de votre projet.

  • L’obtention du permis de construire

L’obtention d’un permis de construire constitue une obligation, c’est la mairie qui le délivre dans un délai de deux à six mois après sa demande. La demande de permis de construire réponds à un certain formalisme administratif, votre projet de construction devra notamment respecter les règles d’urbanisme et d’environnement. Lorsque le permis de construire est obtenu il est affiché en mairie et sur le terrain en vue d’informer les voisins qui pourraient éventuellement déposer des recours pour contester le permis. La déclaration d’ouverture de chantier intervient ainsi minimum deux mois après l’obtention du permis et les travaux doivent être réalisés dans les deux ans après l’obtention du permis.

  • Le Contrat de construction de maison Individuelle (le recours à un architecte)

Il existe deux types de contrats de construction de maison individuelle (CCMI), on distingue le contrat AVEC fourniture de plan (cas où le constructeur fournit les plans) du contrat SANS fournitures de plan (cas où vous avez recours à un architecte pour réaliser les plans). A noter que le recours à un architecte est obligatoire pour toute construction supérieure à 170m2.

Plusieurs garanties entourent obligatoirement le CCMI, notamment la garantie de parfait achèvement (valable un an elle permet d’obtenir réparation des défauts relevés lors de la réception des travaux), La garantie décennale (valable 10 ans qui couvre les dommages qui affectent la construction), La garantie Dommage Ouvrage, La garantie de bon fonctionnement.

  • Financer la construction de sa maison

Si vous n’êtes pas déjà propriétaire du terrain il est recommandé de financer simultanément le terrain ainsi que le projet de construction. Pendant la période de travaux vous financerez d’abord votre projet avec, votre apport personnel, l’éventuel prêt à taux zéro, les autres prêts bancaires. Au fur et à mesure des étapes de la construction vous règlerez les factures au fur et à mesure ce qui aura pour effet de déclencher des « appels de fonds » sur votre crédit. Les intérêts peuvent alors différés totalement ou partiellement, on parle alors d’utilisation progressive ou de différé d’amortissement. Il convient de penser à intégrer la charge de ces intérêts dans votre budget.

  • La livraison ou réception des travaux

Lorsque votre construction est achevée vous devez procéder à la signature de la réception des travaux. A ce moment des réserves peuvent être émises, il est donc conseillé de faire d’abord une pré réception des travaux lorsque les ouvriers sont encore sur le chantier puis, lors du grand jour de se faire assister par un tiers professionnel pour vérifier et contester les points éventuels si vous souhaitez vous protéger au maximum lors de cette étape de livraison. Vous devrez également déclarer l’achèvement de vos travaux pour obtenir de la mairie un certificat de conformité.