Le crédit immobilier accapare moins de 33 % des revenus des Français

L’octroi d’un crédit immobilier se fait sous certaines conditions, dont le célèbre taux d’endettement de 33 %. Selon la Banque de France, il semble toutefois que les ménages se situent bien deçà de ce taux¹. Univers Crédit fait le point pour vous.

Une fourchette de 15 % à 32 % selon les revenus des ménages

Afin que les ménages n’aient pas de difficulté à rembourser leur emprunt, les établissements prêteurs refusent que les mensualités dépassent le tiers des revenus mensuels des emprunteurs. Dans les faits, il semble cependant que les Français soient bien en deçà des fameux 33 %. En 2016, la moyenne de ce taux d’effort était de 24 %. Cette moyenne peut rapidement varier en fonction du revenu net. On remarque ainsi que les ménages les plus modestes – percevant moins de 20 000 euros net par an – peuvent frôler les 32 % de taux d’endettement. À l’inverse, les plus aisés se situent de manière stable autour de 26 %. Cette valeur peut même descendre à 15 % pour les ménages ayant un revenu annuel net de plus de 80 000 euros.

Contracter un prêt immobilier requiert ainsi un fin calcul : faire appel à un courtier en crédit immobilier permet de bénéficier de meilleurs taux, en négociation avec les banques. Univers Crédit vous suggère de faire une demande de prêt par Internet, un bon moyen d’avoir une visibilité sur votre projet.

¹ Bulletin de la Banque de France n° 210 – Mars-avril 2017