Diagnostic immobilier 2018 : ce qui change.

Depuis juillet 2017, les propriétaires et bailleurs sont tenus de certifier à leurs locataires que leur installation gaz et électricité est bien conforme aux normes. Mais qu’en est-il depuis le 1er janvier 2018 ? Le point sur le diagnostic immobilier 2018.

Diagnostic immobilier et réglementation

Dans la liste des contraintes pesant sur les bailleurs et propriétaires, les modifications faites au diagnostic immobilier en 2017 suivent leur cours en 2018. En juillet 2017, seuls les logements datant d’avant 1975 et dont les installations avaient plus de 15 ans étaient concernés par la nouvelle réglementation sur les certifications gaz et électricité. Depuis le 1er janvier 2018, c’est bien l’ensemble des bailleurs dont les installations datent de plus de 15 ans qui sont concernés. Qu’est-ce que cela signifie ? Pour les locations, les propriétaires et bailleurs doivent s’acquitter de la réalisation et de la présentation du diagnostic à chaque renouvellement de contrat de bail. Faites-vous accompagner par un professionnel pour votre courtage en prêt immobilier lors de votre diagnostic immobilier.

Vente et location : rappel des diagnostics obligatoires

Pour une vente, votre dossier fera apparaître les diagnostics : amiante, CREP (plomb), termites, gaz, électricité, loi Carrez, assainissement, DPE et ERNMT.

Pour une location, les diagnostics requis seront les suivants : DPE, surface habitable, ERNMT, CREP, DAPP (amiante partie privative), état des installations gaz et électricité.